_ en/fr
_______ accueil
_ disco
_ vidéo
_ liens
_ contact

Creative Commons License

La musique de Campbell Kneale, que ce soit dans son projet principal, Birchville Cat Motel, ou dans l'un de la douzaine de groupes ou d'autres projets dans lesquels il est impliqué, n'a jamais été évidente à décrire avec de simples mots.

Discuter genres musicaux, noter que Kneale fait partie de la foisonnante communauté musicale expérimentale de la Nouvelle-Zélande, ou que Birchville Cat Motel a peut-être sorti plus de trente K7s/CDs/vinyles depuis 1999, ou encore que cette discographie compte des collaborations avec des musiciens comme Lee Ranaldo, Bruce Russell ou Yellow Swans, ne donneraient finalement pas d'idée très fidèle de la musique elle-même.

Les émotions suggérées par Birchville Cat Motel sont semblables à ce que le philosophe allemand Kant appelait le sublime : c'est le genre de sentiment qu'on a en arrivant au sommet d'une énorme montagne tout juste gravie, et qu'on observe le paysage, le souffle coupé. C'est trop beau, trop grand pour être mis en mots, et tout à la fois, ça a cette vague impression menaçante et extra-terrestre qui laisse sans voix. Rien d'autre à faire que de s'installer, se détendre et profiter d'une balade imprévisible.

C'est ce à quoi ressemble la musique de Birchville Cat Motel la plupart du temps - et c'est pour ça qu'il vaut mieux laisser les images la documenter...
*birchville.mille-feuille.fr est un minisite mille-feuille.fr